Entre la bignone et la fougère

Sous l'arbre

Dans les draps simples du ciel

Fermer l'oeil

Le rouvrir

Pour ne garder que le bleu

Intérieur et permanent

Des vrais cieux à chérir