On ne m'a pas abandonnée

Ni ma main la receleuse de Nihil

La géante orpheline

Et j'aime le passant le perdu l'exilé

Qui n'a plus de main à donner